Advertisement

Décès alarmant: a toi que j'ai autant aimée

Chères frères et soeurs, à l'heure où je vous écris d'une main impatiente et aux yeux alarmants,

C'est pour vous informer que j'ai le regret de vous annoncer que ma soeur a cassée son bâton ce matin.
Il était 3h40 quand l'infirmière nous a appelée pour nous annoncer son départ;
Elle était souffrante depuis décembre dernier .
Quand je pense à elle je me dis « si l'amour pouvait arrêter la mort» je crois qu'il y aura pas de haine sur terre et personne ne décèdera ; mais (...).
A jamais je modis ce  jour où elle nous quitte.
Avoir une soeur ça n'a pas de prix,mais la perdre ça coûte cher.

Publier un commentaire

0 Commentaires